‘Ni Machos Ni fachos’ Tour

Arthur Pommiers et Bobi Bonnave sont partis en Argentine, l’hiver dernier. Accompagné d’Antoine Chicoye, c’est une formidable aventure humaine qui les a mené à travers les terres d’Amérique du sud durant plus d’un mois (été 2012). Suivez leur périple à travers la vidéo et l’article ci dessous écrit par Arthur.

Après plusieurs mois de concertation, nous arrivons enfin à poser une date pour notre voyage en Argentine. Départ : 12 Juillet. Il durera 45 jours durant lesquels nous bougerons dans le pays majoritairement en bus, sans destinations précises, au grès de nos envies et de nos rencontres.

Maison de la Boca -  Buenos Aires

Nous nous retrouvons tous, Elodie, Antoine, Bobi et moi à Buenos Aires, après quelques heures passées dans les aéroports. Quelques journées d’adaptation au climat hivernal plus tard, nous partons arpenter les rues de la capitale. Beaucoup de coins connus y passent, le centre ville bondé, La Boca et ses maison colorés et aussi quelques représentations de tango. Les sorties nocturnes, elles, se passent sur le rythme de la cumbia, ajoutez quelques verres et vous augmentez la température de quelques degrés en un clin d’œil! Buenos Aires est définitivement une bonne adresse pour faire la fête !

Après ces bons moments, nous décidons de partir au sud pour aller voir des coins un peu plus naturels.

Au port - Pueto Madryn

Mais d’abord l’épreuve de Retiro. Retiro est l’immense la gigantesque gare routière de Buenos Aires, juxtaposé à l’un des plus grands bidonville de la capitale. Après une tentative de racket par 2 jeunes argentins et des heures à aller, venir et attendre dans la gare bondée, nous embarquons dans notre bus qui nous emmènera vers Puerto Madryn en 18h, rien que ça.

Un fois installé, on profitera d’abord d’une balade à la Península Valdés pour admirer les lions de mer et les phoques. Le lendemain, tout autre spectacle. On se retrouve sur une plage-zoo naturelle, avec des baleines à 15 mètres du rivage. Là, on hallucine et on profite surtout du spectacle an mitraillant les cétacés d’une dizaine de mètres avec nos appareils photos. Gros régal !

Quelques jours plus tard, on reprend le bus vers Esquel, de l’autre côté de l’argentine.

Asado - Esquel

Esquel est une ville située à l’ouest de L’argentine, au nord de la province du Chubut. L’agglomération est surtout connue pour son train à vapeur et la météorite de 755kg découverte dans les années 1950. La hoya (prononcez la hocha) est la petite station du coin, à 15 minutes en voiture, via un chemin de terre. Malgré seulement 2 télésièges et 3 tire-fesses, le petit domaine est rempli de locaux passionnés qui connaissent la montagne de long en large. Il sont tous ultra-cool, chaleureux et tout le temps motivé pour faire quelques chose. Tous habitent à Esquel ce qui nous permet de partager maté, asados, après-midi trampoline et, bien sur, quelques soirées. Tout ce groupe de jeune est vraiment incroyable et plein de ressources quand il s’agit de créer et fabriquer les objets qui pour nous, semblent commun, mais qu’ils ne peuvent pas forcement acheter facilement. Ils se sont lancés, par exemple, dans la fabrication de ligne de vêtements, site internet et dernièrement de ski. Si vous voulez plus d’info, jetez un œil à www.sinfx.com.

Parmi eux, Lulo, skieur et surtout speed-rider confirmé, qui nous accompagnera lors de nos excursions dans la montagne et sans lequel nous n’aurions pas les si bonnes images aériennes de la vidéo. On se sent tellement bien ici que nous ne sentons même pas passer les 2 semaines. Entre temps, usée par la vie dans une chambre de 20m2 avec 3 gamins immatures, Elodie nous quitte et rentre en France.

Far west - Peninsula Valdez

C’est dur de quitter cette bande mais on décide quand même de partir un peu plus au Nord, vers El Bolsón, une petite ville au fin fond de la Patagonie et ancienne communauté hippy. En chemin, on fait une escale chez Tony. Ce gars habillé de vêtement à 1 pesos (true story), habite à côté du lac le plus pur d’argentine, au pied des montagnes. Tout ici est déconnecté de notre monde, pas de pollution, pas de bruit invasif, seulement la nature. Tony, lui, travaille 4h par semaine pour payer la location de sa cabane en pierre. On se demande si, nous, occidentaux, avons vraiment choisit le bon mode de vie! En tout cas, on sent vraiment l’influence hippies…

Après quelques jours à El Bolsón ont fausse compagnie à Diego, notre adorable chien pour partir à Perito Moreno. La minuscule station à 45 minute de route en terre, compte un chalet (où nous dormirons), un télésiège et un tire-fesse : bienvenue au fin fond de l’Argentine. Dehors, il neige des pizzas et c’est une journée de soleil qui nous attend le lendemain. De son côté, Antoine a d’autres plans et décide de se rompre les ligaments croisés. Direction l’hôpital en ambulance. Le verdict tombe et on comprend que c’est la fin du séjour pour lui aussi. S’en suit un rapatriement en France quelques jours plus tard.

Queue de baleine - Puerto Madryn

Bobi et moi partons finalement pour Bariloche pour finir la fin du trip. Là-bas, Bobi qui est déjà venu 2 ans plus tôt est en place. On est accueilli par Christian et Carlos, avec qui nous passerons la plupart de nos journées, qu’elles soient consacrées au ski ou au chill.

Ici, c’est grand luxe, plus besoin de faire de stop pour aller rider, les infrastructures se rapprochent de nos chères stations françaises, les bureaux Porsche en plus.

Hé oui, on bienvenu dans l’autoproclamé « plus grande station de ski d’Amérique du Sud ». Fini les coins paumés, ici c’est touriste à gogo (on en est la preuve vivante). Après un passage par la case tatoueur pour garder un souvenir de notre périple argentin, on reprend le bus pour Buenos Aires ou nous passerons nous derniers jours.

Tatouage - Bariloche

Voilà les grosses lignes de notre séjour en Argentine. J’ai préféré éviter d’aborder l’aspect ski, la vidéo parlant d’elle même. Si vous êtes arrivé jusque là, je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à notre voyage.

Désolé, je n’ai pas trouvé de conclusion pour clore cet article, juste un conseil : trouvez quelques bon potes, faites vos affaires et partez en voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.