Déjà deux mois !

Quelques semaines se sont écoulées depuis mon premier article « premiers jours à Vancouver » et une certaine routine s’est installée peu à peu dans ma vie. Je pensais qu’il serait difficile de m’adapter à un rythme de vie partagé entre l’université (cours, devoirs), satisfaire mes besoins physiologiques (dormir, manger, boire, chiller) et skier (car oui, c’est principalement c’est 3 activités qui rythme ma vie ici, je sais, c’est dur!). Finalement, comme vous pourrez le lire dans le suite de l’article, je m’en sors plutôt bien…

Adrian et moi, Sunset à Mt. Seymour
Adrian et moi, Sunset à Mt. Seymour

Après 1 moi et demi sans nouvelles, me voilà revenu pour écrire quelques lignes sur ma nouvelle vie Canadienne. Et en un mois et demi, pas mal de choses se sont passées.

D’abord, un week-end assez périlleux où nous avons décidé, mon compère Adrian et moi, de nous offrir 2 jours « gypsy ». Pour ce faire, prenez 1 français et 1 Suisse-allemand, mettez-les dans une vieille Volvo en route pour Whistler, avec skis et vêtements, mais aucun plan abouti et laissez-les se débrouiller sur place. Après la première journée de ski, faute de logement pour la nuit, nous avons décidé de gouter à la dynamique vie nocturne. La but de cette sortie était double: le premier objectif était de trouver une fille âme charitable qui voudrait bien nous héberger, au chaud, pour la nuit. Dans le même temps, la deuxième partie du plan consistait à nous réchauffer à coup de shots, au cas où il faudrait dormir dans la voiture. La seconde technique à encore une fois fait ses preuves et c’est après un passage à la salle de bain McDonald que nous sommes repartis skier sous le soleil.

C'est mon choix !
C’est mon choix !

Une semaine plus tard, sonnait l’un des rendez-vous les plus important du semestre: Le « Reading break ». Comme son nom l’indique, cette pause scolaire d’une semaine est censé permettre aux jeunes étudiants de se plonger dans les livres afin de préparer au mieux les futurs examens. Pour nous, étudiants, ce n’est ni plus ni moins qu’une semaine de vacances amplement méritées ! Pour bien commencer, l’artiste slovène Gramatik, producteur Hip Hop et beatmaker hors-pair, faisait une halte à Vancouver. C’est donc sur-motivés que nous sommes allés nous délecter des mélodies du DJ accompagné par un guitariste. Les 250 personnes présente dans le club étaient tout aussi déchainées que nous, rajoutant un bon zeste de folie à la soirée, c’était lourd !

Gramatik en live !
Gramatik en live !

Préférant mêler l’utile à l’agréable pour cette semaine de révision, nous avons décidés, mes potes et moi, de partir étudier à Whistler. Quitte à partir, autant choisir une destination agréable! L’équipe se compose de 3 finlandais, Mikael, Fredrik et Rasmus, de Adrian, cité plus haut, et de moi-même. Nous avons profité toute la semaine de l’imposant domaine, passant du backcountry au(x) snowpark(s) en quelques remontées. Le soir venu, nous nous laissions flotter dans le jacuzzi mis à disposition par le lodge, tout en nous délectant de bières fraiches. Nous avons aussi pu nous offrir un petite récréation d’après-ski dans une salle dotée d’un bac à mousse et de multiple trampolines, le lieu parfait pour des étudiants ayant besoin de décompresser (Ironie puissance 1000). Le point un peu plus négatif de cette semaine fut ma chute lors d’une magnifique tentative de handplant. Et de « handplant », ce mouvement n’en a que le nom puisque ayant trop de vitesse, j’ai raté le bidon et ai pu m’écraser tel un excrément 2 mètres plus loin, sur de la glace. Aie. Douleur intense. Mal-être. La douleur persistant pendant les 2 semaines suivantes, je n’ai pas pu rechausser les skis pendant cette période. La fin du séjour fut tout de même excellent, entre soirées, potes et repos.

Le port de plaisance de Deep Cove
Le port de plaisance de Deep Cove

J’en ai donc profité pour me plonger dans les livres profiter des sorties et autre balades à Vancouver. Tout d’abord les soirées, accompagné d’une fine équipe composée d’étudiant internationaux. Lâcher une dizaine d’entre eux dans une ville telle que Vancouver mène a de drôle de soirées… Je n’en dirait pas plus mais sachez qu’ici la police rode…

J’ai pu aussi faire quelques balades dans mon quartier, Deep Cove, coin calme situé au nord-est de Vancouver, entre l’océan et la forêt. C’est un coin parfait pour voir un peu de nature et il offre des point de vue magnifique, notamment depuis le « Quarry Rock », un immense rocher surplombant toute la baie et adossé à la forêt. Avoir tout cela a 30 minutes de chez soi est assez exceptionnel.

La baie de Deep Cove depuis le Quarry Rock
La baie de Deep Cove depuis le Quarry Rock

J’ai pu reprendre le ski le week-end dernier continuant de profiter de la petite station de Mt. Seymour. Malgré sa faible superficie, le snowpark y est vraiment imposant, celui-ci doit occuper 40% de la station avec une vingtaine de rail et 2 lignes de 3 kickers, dont le plus gros environne les 17 mètres. Parfait pour reprendre tranquillement.  Le domaine est situé à environ 30 minutes de chez moi (quand j’ai de la chance en faisant du stop), ce qui me permet de skier 2 à 3 fois par semaine, le week-end ou après les cours, le domaine fermant a 22h. Je vous l’avais dit, dur de s’adapter !

Vous avez dit XXXL ?
Vous avez dit XXXL ?

Je viens de passer la moitié de mon séjour et malgré que je soi vraiment installé le rythme de vie restent toujours aussi agréable. dorénavant, je vais essayer  de donner plus régulièrement de mes nouvelles. C’est tout pour aujourd’hui, je vous laisse avec quelques photos prises lors de mes activités en tout genre.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.