1 journée, 504km, 3 spots et 3 riders.

Mayou, Boby et nos amis de la vallée d’Aspe ont passé un week end en lovers, entre hommes, après les bisous de circonstance ils se sont mis à rider, c’est beau l’amour ! Mayou nous raconte tout çà.

Ca fait déjà quelques temps qu’on essaye de s’organiser une sortie dans les Pyrénées Atlantiques avec l’ami Benjamin Bobi Bonnave ! Entre la météo, les imprévus persos et les routes bloquées, on a du décaler notre weekend 2 fois avant de réussir à sortir ! Mais on n’a pas fait les choses à moitié sur ce coup ! Et c’est avec le trio des Snowbums64 qu’on a exploré la vallée d’Aspe.

Départ 7h30 de Gironde, arrivée 9h45 à Oloron où je retrouve Bobi et Damien. La veille mes 2 acolytes ont préparé le terrain en ayant repéré et shapé 2 spots en pleine vallée d’Aspe ! Le timing est parfait, sur place on a rejoint Franck, Denis et sa chérie qui jouera la caméra-girl et dès 11h on attaque sur le 1er spot. Le set est « simple », on engage en slide sur le haut d’un wall pour réceptionner au pied de celui-ci. Pour pimenter le tout, face à la réception, à 3m à peine, un mur ! Le temps de mettre 3 coups de pelles et la lumière éclaire parfaitement le spot.

Préparation du 1er spot.
Préparation du 1er spot.

Damien Batch nous raconte: « Grâce aux dernières grosses chutes de neige dans nos vallées, nous avons pu nous mettre d’accord et trouver la motiv’ de shaper des spots urbains ! On a fait ça la veille du weekend afin d’être opérationnel et que Mayou ait une bonne raison de se lever à l’aube un samedi matin, de se taper 6 heures d’aller/retour et qu’il garde le sourire. Notre premier spot : un wall à 50m du poste de douane et prés de 3 heures de shape qui en font un amuse gueule idéal pour se chauffer les jambes. Après une bonne heure de ride et de belles photos, nous décidons de monter quelques kilomètres plus haut sur le second spot pré-shapé.. »

Damien Batch, backside Five O revert front
Damien Batch, backside Five O revert front.

La faim commence à se faire sentir quand on arrive sur le second spot. Pour ma part je découvre complètement les lieux, on est entouré de randonneurs espagnols et le soleil joue à cache cache avec les sapins environnants. Le temps d’avaler un casse-croute et on part explorer les alentours en attendant le retour de la lumière. Même si elle n’est pas fraiche la neige est vraiment abondante pour l’altitude ! Les riders ont déjà ridé dans les parages, on trouve rapidement de quoi s’occuper !

Benjamin Bobi Bonnave nous raconte: « Une petite pause d’environ une heure imposée par l’ombre d’un arbre , nous en profitons pour aller repérer la zone en quête d’un autre spot à rider le lendemain. A peine contourné un bâtiment que l’on se retrouve nez à nez avec ce rail (que Denis avait déjà ridé en rail to gap il y a quelques années). 20 minutes plus tard, prise d’élan/kicker/réception shapées, c’est partit pour une session express que je clôturerai sur mon triks de prédilection : une yamakassade !  »

Benjamin Bobi Bonnave,
Benjamin Bobi Bonnave, 180 back handplant.

Une fois les images en boite, on retourne rapidement au 2nd spot. Le soleil a suivi la trajectoire qu’il fallait, et le spot est maintenant baigné d’une lumière idéale! Bobi et Damien étant goofy, la prise du rail est plus « évidente » pour eux. Ils placent leur trick rapidement tandis que Denis Couchinave, regular, nous raconte:
« Pour clôturer cette belle journée de shred Aspois, après un petit pique nique autour du spot soigneusement shapé la veille par bob et dams, nous avons pu nous amuser de ce mignon rail To gap avec une réception en redirect (dans le sens opposé à la prise d élan). Après quelques runs en backside j ai rentré mon premier spot urbain en switch. Content!! »

Backside 50-50 revert front redirect
Backside 50-50 revert front redirect.

Denis profitera des derniers rayons de soleil pour bien finir sa journée.

Alors que tout le monde est rincé de cette journée productive, on décide de rejoindre Oloron pour aller boire une mousse au Café Musique Oloron. Autour d’un verre, on mate les images de la journée et on décide d’en rester là pour le weekend. Je reprends donc la route pour Castets en Dorthe pour un bilan de: 1 journée, 504km, 3 spots, 3 riders et 10 photos!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.